activitephysique sportive

 

ACTIVITÉ PHYSIQUE ET SPORTIVE
PERSONNE EN SITUATION DE HANDICAP

 

Lancement d’une enquête en ligne à destination des adultes en situation de handicap vivant à domicile dans le département de l’Eure

La Fédération nationale des observatoires régionaux de santé (Fnors) et l'Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (Onaps) réalisent une étude nationale pour identifier les besoins, attentes des personnes en situation de handicap ainsi que les leviers à la pratique d'activité physique et sportive.

La finalité de cette enquête, qui a le soutien du ministère chargé des Sports, du Comité paralympique et sportif français et de l'Agence nationale du sport, est d'améliorer le quotidien des personnes en proposant des solutions qui faciliteront les pratiques d’activités physiques et sportives.

 

Le département de l’Eure fait partie des 5 départements sélectionnés pour le terrain d’enquête.

 

Cette enquête est ainsi ouverte :

  • A toute personne en situation de handicap (mental, psychique, moteur, auditif, visuel, troubles du langage, autisme, polyhandicap et plurihandicap).
  • Ayant entre 20 et 59 ans.
  • Vivant dans les départements de la Corrèze, de l'Eure, de l'Ille-et-Vilaine, de la Moselle ou de la Réunion.
  • Ne résidant pas dans un établissement social ou médico-social (les personnes bénéficiant d’un accompagnement à domicile par des services médico-sociaux sont concernées par cette enquête).
  • Quelle que soit sa pratique d'activité physique ou sportive.

 

Actualité

ORS-CREAI Normandie

 

Date de publication

Janvier 2022

 

Un questionnaire en ligne est à disposition jusqu’au 28/02 

https://enquetes.uca.fr/index.php/884373?lang=fr

 

 

ORSCREAI infographie regionale 2021

Les différentes enquêtes menées au plan national en attestent, les jeunes en insertion sont en moins bonne santé que la moyenne des jeunes actifs ou étudiants de la même catégorie d’âge.

La prévention et l’éducation pour la santé sont ainsi depuis des années au cœur des préoccupations des décideurs du territoire en matière de conduite de la politique régionale de santé (services de l’État, de la Région, des Départements, des collectivités territoriales, de l’assurance maladie…).

L’objectif de ce dispositif d’enquête est de mieux connaître l’état de santé et les modes de vie des jeunes accueillis en mission locale, comprendre leurs habitudes et recueillir des informations indispensables afin d’adapter au mieux les actions de prévention à destination de ce public.

En 2021, 2 326 questionnaires ont pu être analysés sur l’ensemble des missions locales de Normandie.

Un support de restitution des résultats est à votre disposition :

 

Réalisation

Insee

 

Date de publication

Décembre 2021

 

Pour accéder à l’infographie

 

 

nr ina 98 Page 1

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Analyses Normandie consacré à l’évolution démographique en région Normandie.

Ainsi, « Au 1er janvier 2019, la région Normandie compte 3 325 032 habitants, un niveau quasi stable par rapport à 2013 (- 550 habitants par an). Le faible excédent naturel sur la période est compensé par un solde migratoire négatif de niveau équivalent. Cette atonie démographique succède à une période 2008-2013 où la démographie normande était orientée à la hausse, bien que de façon mesurée (+ 7 050 habitants par an). Les cinq départements normands présentent des trajectoires hétérogènes. Ainsi, la Manche et l’Orne voient leur population diminuer, alors que dans le Calvados et l’Eure la population augmente légèrement, quand la population de Seine-Maritime est stable. La stabilité démographique constatée à l’échelle régionale recouvre deux phénomènes contraires : la population des communes peuplées de plus de 5 000 habitants diminue mais cette baisse est compensée en quasi-totalité par la croissance démographique des communes de moins de 2 000 habitants.»

 

Réalisation

Insee

 

Date de publication

Décembre 2021

 

Pour accéder à la publication

 

 

nr ina 97 Page 1

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Analyses Normandie consacré à l’évolution de la population des élèves de collège en Normandie

Ainsi, « La population collégienne de la Seine-Maritime devrait rester stable jusqu’en 2023, mais un repli devrait ensuite s’amorcer et conduire à une diminution d’environ 6 700 collégiens entre 2023 et 2031. Ce recul se poursuivrait après 2031 avec une ampleur qui dépendra de l’évolution de la fécondité. Selon les hypothèses, le département de la Seine-Maritime pourrait perdre jusqu’à 3 200 collégiens supplémentaires entre 2031 et 2035. Sur l’ensemble de la période étudiée (2020-2035), les zones littorales de Dieppe, Fécamp et Le Havre seraient les plus touchées par ce repli, et certains secteurs de la région rouennaise seraient relativement préservés. »

 

Réalisation

Insee

 

Date de publication

Décembre 2021

 

Pour accéder à la publication

 

 

PE Sante Mentale Normandie 161221 1 Page 01

Santé publique France publie son point épidémiologique bimestriel consacré à la santé mentale des Normands.

Ainsi, concernant les données de passages aux urgences du réseau Oscour les points clés suivants sont à retenir :

« 

  • Nombre mensuel de passages aux urgences globalement plus élevé entre janvier et novembre 2021 par rapport aux années précédentes sur la même période pour les 7 indicateurs Oscour® présentés.
  • Chez les enfants, une augmentation du nombre de passages pour troubles psychologiques est observée sur la période de janvier à novembre 2021 par rapport à 2020 (+31,5 %), à 2019 (+11,1 %) et à 2018 sur la même période (+21,9 %). »

 

Pour les données d’actes médicaux des associations SOS Médecins, Santé publique France constate que « les consultations SOS Médecins pour angoisse sont stables entre 2020 et 2021 (de janvier à novembre) mais en augmentation par rapport à 2019 (+21,6 %) et 2018 sur la même période (+29,4 %). »

 

Réalisation

Santé publique France

 

Date de publication

Décembre 2021

 

Pour accéder à la publication